Et pendant ce temps la... à Luang Prabang

Publié le par Calou

Et bien encore et toujours Sabaidee a vous tous !

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume : Rien.

Rien dans le sens ou il ne nous est rien arrivé d'exceptionnel a proprement dit, mais on a surtout entamé un sérieux débrayage et nos organisme sont branchés sur un trip de survie minimum a l'heure actuelle. Deux loques en bonnes et dues formes.

Nous sommes arrivés Mercredi dernier par avion et zénitude qui regne sur la ville nous a atteint de plein fouet et mes doigts arrivent a peine a taper ce que mon cerveau leur annoncent tellement on est a peu pres au niveau zéro de l'envie de foutre quoi que ce soit... Parfait !

Les deux premieres nuits, nous les avons passées dans une guesthouse un peu éloignée du centre, mais qui nous permettait de savourer un Bahn Bao assis au bord de la route avec trois vieux qui jouent de la guitare en picolant du Lao-Lao, le tord-boyaux local. Nous avons bougé il y a deux jours pour une chambre bien plus moderne et surtout centrale, qui nous permet d'etre plus vite allongés comme des merdes sur des paillasses. Le restaurant que nous fréquentons assez assidument s'appelle Utopia. A 200 metres environs de notre hotel, on y accede par un petit dédale de ruelles. C'est une immense cabane en bambous ou on est allongés avec une vue imprenable sur le fleuve en contre-bas, de temps a autre, les avions qui decollent sur la butte d'en face, les montagnes sur la droite. Le panneau disait "Come for a drink, stay for the whole day". Bon ben on a fait ca... On est arrivé pour prendre le ptit dej' vers 11h, puis une boisson entrainant un snack, lui-meme entrainant une sieste, puis un autre milkshake, et ainsi de suite, nous avons quitté les lieux a 19h...
Hier nous avons tout de meme entrepris l'ascencion des 300 marches menant au sommet de la colline de Phousi, située en plein centre de Luang Prabang avec toute une série de temples et une centaine de représentation de Buddah, tout au long du chemin qui mene au temple le plus haut d'ou on a une superbe vue sur la ville et sa région. Et puis apres, ben on balade, le long du Mékong, le long de la Nam Khan River, on s'assoie cinq minutes pour regarder des locaux jouer a la Petang (!), on boit un coup sur un resto qui surplombe tout ca, on s'arrete voir une expo de photos, on s'achete des swets a capuches aux couleurs locales,on se renseigne meme sur des associations charitatives, on demande des tarifs aériens dans les agences de voyages, on achete une sorte de crepe indienne avec banane-chocolat, on flane loe long du marché de nuit en se disant qu'on aimerait bien tout acheter, on croque une saucisse Luang Prabang (un peu caramélisée), on oublie ce qu'on fait la, puis on repart, ce depuis 3 jours... A errer sans arret  et sans aucun regret !

En ce qui concerne les soirées, Luang Prabang c'est pas encore la folie. Il est vrai que les occidentaux ont un peu de mal a se faire au couvre-feu obligatoire a 23h30 ou on te jette dehors du bar manu militari, vite fait bien fait, et tu te retrouve sur le trottoir avec ton verre de biere et nulle part ou aller. Ca c'est l'option quand t'as pas encrore rencontré Francky au Hive bar. Francky est une sorte d'expatrié de Carcassonne d'une quarantaine d'années qui habite dans le coin depuis environs deux ans. Mais Francky c'est plus que ca : C'est un Chamane ! Un vrai un bon... :) Non, le truc c'est qu'on s'est retrouvé embarqués dans un Tuk-Tuk a minuit pour rallier La Pistoche, un bar ouvert par des francais a 5 minutes du centre-ville ou il y avait une vingtaine de personnes, francais et australiens uniquement. Trois sudistes aux platines bien sheitanes qui mixent du ptit son électro avec des samples a la con du style "J'aiiiime le frroooomage" ou encore "Puuuutainn FffuuuFffuckin' Frrench People !". Du vrai Bootleg a la Gwladys :) Francky passe de groupe en groupe et nous ravi des ses histoires. Bref une excellente soirée, nous avons ensuite plié bagage vers 2h du mat' et Jean a mené le petit groupe jusqu'a la route principale d'ou un Tuk-Tuk nous a tous fait montés a l'arriere (12 personnes) pour nous ramener en ville.

Ce soir ben rebelote au Hive Bar et on verra ce qui se passe ensuite, si on croise, ou pas la route du Chamane.

Voila pour aujourd'hui, cliquez a tout va sur le petit lien ci-dessous pour vous offrir un petit moment de détente tres Luang Prabang !

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article