"Rien n'existe dans notre intelligence qui n'ait d'abord été dans nos sens"

Publié le par Calou

Se lever a 5 heure du mat' est bien sur tout a fait dans nos cordes, c'est d'abord pour cela que nous avons choisi de passer la journee a Dalat (ou plutot Đà Lạt, pour etre exact). Il s'agit de la plus grande ville des Central Highlands, située a environs 130 km de Mui Ne (donc 3h30 de routes de montagne), il faut donc partir de bonne heure pour pouvoir en profiter un max.  On a cherché toute la semaine un tour qui ne nous coute pas les yeux de la tete, et qui nous évite de dormir sur place (parce qu'on est quand meme bien a Mui Ne :). Au final, c'est Jacli qui nous a maqué avec Mui, le chauffeur de la veille pour Ta Cu Mountains, qui nous prend 60$ pour pour la journée pour le service chauffeur privé avec comme accompagnateurs, son frere et lui. Son frere, Tihn, est un ancien manager de restaurant sur Mui Ne, qui parle tres bien anglais, ce qui n'est pas le cas de Mui. On les retrouve donc devant l'hotel a 5h30 pour démarrer les hostilités. Je m'effondre comme une merde alors que nous traversons les champs de Dragon Fruit (qui ne poussent, dans ce pays, qu'a Mui Ne en raison de l'ensoleillement optimal). Dodo, jusque dans les montagnes, ou la foret tropicale commence a laisser place a des forets de pins. Ah oui, il ya une route plus courte (30 km de moins) pour aller a Da Lat, mais il faut passer par une espece de "route de la mort", qui ne s'appelle pas comme ca par le fruit du dragon du hasard. L'année derniere, ils y ont encore perdu une quinzaine de russes avec leurs chauffeur. Alors, deja que la route qu'on empreinte est pas bien large et que tu arrives - en montant un peu sur le talus - a croiser des camions, j'imagine que l'autre ca doit etre pareil mais que le talus est remplacé par 100 metres de vide... Non merci, la prochaine fois peut-etre !
A mi-chemin entre Mui Ne et Dalat, on arrive a un point de vue excellent, juste avant la ville de Di Linh, ou l'on peut voir au dessous de nous les plantations de café. Et comme je n'avais jamais pissé contre un caféier, l'endroit nous semble idéal pour faire une halte. On arrive sur la Nationale 20 et a environ cinquante bornes de Dalat on prend une route sur la gauche pour trouver les Chutes de Pongour, qui offrent une petite balade bien zen en sous-bois, avec le bruit des cascades en fond. Une bonne partie des environs de Dalat fait partie d'un parc national, ce qui permet aussi de voir des papillons gros comme la paume de la main mais aussi 2-3 écureils, par ci, par la. Les chutes de Pongour sont tres impressionantes, d'autant plus que nous venons de finir la saison des pluies, les rivieres, ruisseaux et autres courts d'eau fonctionnent donc a plein régime. On prend quelques photos et on s'arrete juste un instant pour réaliser la zénitude du panorama.
Tinh et Mui apprecient eux-aussi l'endroit. Nous remontons au 4x4 pour continuer sur la N20 en direction de Prenn Pass. Si on pouvait donner un Toursim Award du "site naturel le moins bien mis en valeur et qui s'est transformé en immense 'piege a cons' dans des proportions vraiment navrantes", je pense que Prenn Pass a toutes ses chances.
En soi, l'endroit est superbe, doté d'une végétation florissante et d'un court d'eau qui forme une belle cascade ou la roche forme un cavité, qui permet de passer derriere le rideau d'eau. Seulement voila... Sur les deux-cents metres de chemins pour descendre jusqu'a la cascade, ou trouve 200 boutiques de souvenirs avec la quintessence du kitsch et quelques animaux empaillés. Plus bas, apres etre passé a coté de la table picnic en forme de champignon et du Manneken Pis (et oui...) on tombe sur des locaux déguisés en Cow Boys et en Indiens (et  oui...) proposent la balade a cheval le long de la riviere (Et elle s'en va, le long de la riviere...etc... :)...). Voila, Voila, on va pas s'eterniser... Le truc, c'est que l'enchainement Pongour-Prenn Pass est un peu hardcore. Apres cela, Datanla Falls, ou la bien sur pour mettre en valeur, ils y sont allé fort. Les cowboys et les indiens sont la, bien entendu, mais on peu faire la visite tres "green" de la montagne ou se trouve Datanla en empruntant des montagnes russes (et oui....). Heuresement la suite est un peu plus rejouissante, nous empruntons une petite route qui nous mene au Tuyem Lam Lake formé par le barrage Emperor Quang Trung. On a un point de vue superbe du lac depuis la pagode Tuyem Lam et son parc. Ah ca y est, on a laissé Disneyland derriere nous ! La pagode, inaugurée en 1994, est au centre de 22 hectares de nature. Plusieurs batiment adjacents sont des dortoirs, ou encore des écoles pour l'enseignement aux jeunes moines. Les cinq sens sont mis a contribution a ce moment précis de l'espace et du temps. Le toucher, quand on se présente pieds-nus dans le temple et que l'on pose la main sur un des murs en pierre de taille, qui donnent d'un seul coup une impression de fraicheur. La vue, en observant de pres les détails d'un bois taillé avec une minutie inouie, qui se joint parfaitement a l'alliance des couleurs présentes a la fois a l'interieur et a l'exterieur de la pagode. L'ouïe, quand, depuis le fond du parc a entendre seulement les oiseaux chanter, on distingue la musique réguliere du moine qui tape sur la cloche en priant Buddah avec un son qui offre une raisonnance tres longue. Les senteurs des fleurs et des pins qui ornent le parc, mélées a celles des batons d'encens enchantent l'odorat. Et enfin, le gout, quand Mui nous offre des petites bananes qui nous regalent, une fois remontés dans la voiture en direction de Dalat. On se pose un peu plus bas, le long du lac, nos chauffeurs commencent a avoir un peu la dalle donc nous partons pour Cho Da Lat (Cho = Le marché). La ville de Dalat, dont la devise latine est Dat Laetitiam Aliis Aliis Temperiem qui signifie « Elle donne aux uns la joie, aux autres le bon temps. », fut fondée en 1894 par  Alexandre Yersin, un disciple de Louis Pasteur, qui fit parti de bon nombre d'expeditions coloniales en Indochine a la fin du 19e siecle. La ville est donc certes fondée par les francais, mais d'un assez étrange maniere. Sur les collines on trouve donc des chalets et en ville des maisons normandes. Le tout au bord du lac Xuan Huong. L'ensemble formé entre ces constructions de l'époque coloniale et les hotels roses bonbons ou verts pommes, donne finalement quelque chose de tres kitsch a premiere vue. Ce sentiment est confimé quand on y regarde de plus pres et que l'on découvre un gros coeur en roses rouges sur le lac, et cette étonante passion pour la taxidermie. Dalat est la ville des amoureux, pour les vietnamiens, et c'est d'ailleurs la premiere destination du pays pour les courts-séjours et surtout les lunes de miels. Les vietnamiens viennent y trouver un lieu de détente a plus de mille metres d'altitude et des attractions kitscho-romantiques a foison, comme la balade sur lac en pédalo en forme de cygnes ou les arbres du jardin botaniques taillés en forme de théieres géantes. Jardin botanique dont nous avons fait la visite en début d'apres-midi. Il offre une tres grande variété de plantes et on peu visiter les serres qui surplombent le parc, d'ou l'on distingue le Buddah assis de 20 metres sur la colline d'en face. Angélique aurait été enchantée de la place résérvée aux cactus :)
Tinh et mui ont voulu ensuite nous faire découvrir quelque chose qu'on ne trouve pas dans les guides. Il s'agit d'un parc a theme ou l'on trouve des choses "étonnantes". Un dragon géant crache de l'eau dans la fontaine. On peut acheter un bout de tissu rouge que l'on jette dans "l'arbre des amoureux" apres avoir fait son voeu. On peut aussi se prendre en photo avec des statues allant de Mickey et Minnie a Ariane 5, en passant par un cochon-tirelire géant. Bref, la quintessence du "kitscho-romantique". C'est un terrain propice pour faire des photos a la con bien entendu, donc on est parti un peu en couille, surtout moi quand je me suis mélé a un groupe de lycéens locaux en visite. J'entends derriere moi fredonner un truc du style "Watisloooov, Ohbydonurtmi, donurtmi..." je reconnais tout de suite le légendaire tube tres 90's d'Haddaway et je me permet de l'accompagner sur la fin du refrain en enchainant un "...No more" en me retournant vers le petit groupe qui éclate de rire. un peu plus bas je me joins egalement a eux pour chanter et danser en rond une sorte de "chenille" pour invoquer je ne sais quoi. Nous avons quitté Dalat vers 15h, s'arretant une derniere fois, pour boire un Milkshake a la fraise dans un Chalet Coffee Shop sur la colline du retour. Au plafond on y trouve des Mobylettes de l'époque, ainsi que des vieux téléphones, appareils photos etc... Un petit coté années cinquante. La route s'est faite ensuite en partie de nuit, et nous sommes arrivés, un peu crevés, vers 19h30 au DragonFly. Repas dans la foulée, puis douche et Jacli est venu taper a notre porte pour savoir si nous voulions se joindre a l'équipe du resto qui partait faire un Karaoké tous ensemble. C'etait différent de la derniere fois parce qui'il n'y avait pas de chansons en anglais (pas une sur 2000 chansons!), mais c'etait marrant de voir les filles du bar a fond devant le truc. On est rentré a minuit et jacli est venu boir un verre avec nous. Aujourd'hui, c'est en mode glande que nous allons aborder notre dernier jour a Mui Ne. Demain nous prenons le bus pour Nha Trang, ou un avion nous attend Lundi pour filer sur Da Nang, puis sur l'anciennne capitale des empereurs : Hué.
Vous pouvez comme d'hab' retrouver toutes les photos concernant ce post sur le lien ci-dessous.
Allez... salut.... et BANZAI !!!

ALBUM PHOTO - MUI NE / TA CU / DALAT
Apres avoir testé pour vous le programme spatial Malaisien, voici, en avant-premiere et en partenariat avec l'Agence Spatiaile Vietnamienne, les images de notre prochain voyage...

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> N'oubliez pas vos passeports Grolandais les Dupont-Dupond<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> soirée lecture du blog et album photos un grand moment de bonheur! partagé avec vous!<br /> <br /> <br />
Répondre