Verfickte scheisse

Publié le par Calou

Godmorgon allesammans !
  
Nous venons de passer 3 jours dans la Sin City de Vang Vieng, a mi-chemin entre Luang Prabang et Vientiane. Je dis souvent que c'est surtout les rencontres qui font les voyages et ca s'est encore verifie cette semaine. Apres avoir revu l'integralite des gens croises au Vietnam dans la petite ville de Luang Prabang (Marion du Boat Trip a Hue, Fred du Mekong, Elena et Eduard de Kuala Lumpur, les 3 argentins et Ze Germanz de Ha Long Bay), nous avons quitte cette bonne vieille ville de detente dans le meme bus que nos trois amis d'outre-Rhin (Alex, Rouven et Patrick) ainsi que les trois suedois avec qui ils ont passe la frontiere laotienne (Oskar, Fredrick et Johan). Voila un casting parfait... On est tous sur la meme longueur d'onde, on a les meme delires et les memes envies de voyages. Comme cri de ralliement on a choisi une bonne vieille expression allemande :  C'est donc dans ce bon etat d'esprit que nous sommes arrives a Vang Vieng. Nous avons partage un Tuk-Tuk depuis la Gare routiere jusque dans le centre de la ville. Les suedois avaient deja reserve une chambre. La National Mannschaft et nous faisons le check-in dans une rue adjacente, au GuestHouse Phonkasit. 20 000 kip (1,60 euro) par personne et par nuit, en chambre double ca vaut le coup je pense. Une fois que nous nous sommes changes et avons fait un tour de l'endroit en matant un super coucher de soleil de l'autre cote de la Nam Song River, nous nous sommes retrouves toute une tablee pour notre groupe de huit europeens que nous sommes a un restaurant a l'angle de la rue pour commencer la soiree avant de filer au Q Bar, qui sera le theatre de nos exploits quotidiens. Comme a Luang Prabang, les bars du centre-ville ferment a 23h30 mais a Vang Vieng, les afters peuvent durer treeeees longtemps. Tout le monde deferle dans la rue et se jette sur les vendeurs de sandwichs et de pacankes ambulants avant de se diriger vers Don Khang, une ile sur le fleuve legerement au nord de la ville que l'on accede par un pont en bois, et la se trouve le Bucket bar, puis plus haut, le Sunset et le Smile Bar. Smile Bar car tout le monde est "smiley", la plupart des restaurants et bars offrant des "specialites" comme le The a l'Opium ou le classique Milkshake Champignons. Tout ceci permet de tenir des discussions absolument insensees au coin des feux de camps ou sur les hamacs avec des gens qui ont aussi abuse du Lao-Lao, et qui sont a peu pres La-Haut La-Haut au moment ou tu les croise.
Morceaux choisis :

Q BAR, 23h10
Cristina (Mexicaine) : Alors tu viens d'ou en fait ?
Pascal : De Nice, dans le sud de la France.
Cristina : Ah et tu fais quoi la-bas ?
Pascal : Et ben en fait je bosse a Monaco dans un hotel et...
Crisitna : Ben comment tu fais ca ?
Pascal : Pardon ?
Cristina : Ben oui Monaco c'est en Angleterre !
Pascal : Euh...non en fait j'habite vers la-bas et c'est dans le sud de la France?
Cristina : Mais oui (Montrant alors du doigt sur un plan imaginaire) Y'a L'irlande, et la y'a l'Angleterre et la au milieu y'a Monaco.
Pascal : Merci pour le cours de geographie mais non, toujours pas...
Cristina : Oh mais puisque je te le dis.
Pascal : J'me casse...

SMILE BAR, 2h14
Oskar : Ouais je pense que c'est un bon bar ici.
Mec chelou vraiment ailleurs : Attends... toi tu penses quoi ?
Oskar : Pardon ?
Mec chelou vraiment ailleurs : Ouais est-ce que tu penses qu'on est la a faire des phrases parce qu'on vraiment l'intention de les faire en y ayant reflechi ou est-ce que l'univers dispose d'un nombre infini de mots en flottaison et qui viennent se glisser dans nos bouches et puis ca peut faire des phrases ? Hein ?
Oskar : Wow...mec t'es chaud...

Apres une bien folle soirée comme ca, rien de tel qu'une bonne vieille grasse mat'. On a pris un p'tit dej' de l'autre coté de la rue avec Ze Germanz qui continuent leur processus de Jeanification, religion autoproclamée dont Jean serait le gourou avec pour seul mot d'ordre : La Glande.
Vers 13h la joyeuse bande a partagé un Tuk-Tuk pour aller 3km au Nord de Vang Vieng entamer notre journée de Tubing. Le Tubing est le fait de descendre la riviere sur des chambres a air (="tube" en anaglais) de tracteur tout en s'arretant au fur a mesure sur les bars qui la surplombent. Chaque etablissement essaie d'attirer le maximum de backpackers en quete d'alcool et de sensations fortes et disposent donc tous d'épreuves plus ou moins sportives. Oskar nous a d'ailleurs régalé de ses Backflips a 10 metres de hauteur. Certains bars disposent de tyroliennes qui te font faire des vols planés dans la flotte, de poteaux glissants a grimper pour gagner un Bucket,d'autres ont un terrain de beach-volley couvert de boue ou tu es obligé de te casser la gueule et ca finit souvent en catch.  Parfait !

Bref, de baignades en rencontres, de buckets en Beerlao, de Dancefloor en terrain de volley on a passé une énorme journée tout les huit.
De retour au coucher du soleil, nous avons fait fait une sieste.... Reveille a 23h par une inconnue que les suédois ont rencontré dans la rue : Hannah.
- Pascal, this is your wake-up call...
Je me leve en sursaut et je sais pas pourquoi je leur sort : "Ok let's do this now !". Tout le monde éclate de rire (cette phrase été largement reprise par la suite) et nous partons tous les neuf au Q BAR commencer la soirée... La suite vous la connaissez : C'est en faisant n'importe quoi que l'on devient n'importe qui.
Vendredi matin, petit dej' avec Hannah et Oskar pendant que tout le monde dort encore. A 12h30 nous louons des motos avec la NationalMannschaft (30 000 kip l'apres-midi : 2,5 euros) et partons a la découverte des environs de Vang Vieng. Quelques kilometres sur la route principale pour prendre de l'essence et prendre nos reperes avec nos bolides puis nous traversons un sommaire pont de bois au-dessus de la Nam Song River pour arriver a un embranchement a hauteur de la Maylyn Guesthouse. De la commence la piste en terre, avec son lot de cailloux a tout va. On avance doucement sur les 7km qui nous séparent de Tham Phu Kham (= "Le Lagon Bleu"). Sur le coté de la route les gosses te font des signes de la main et on commence a apercevoir plus de montagnes au loin dans la vallée. Arrivés au poste du garde local on doit s'acquitter de 10 000 kips pour entrer dans la zone et laisser les motos. On fait alors une bonne grimpette jusqu'a une grotte ou on voit a peu pres comme dans le cul d'un ours un soir de pleine lune. Ze germanz disposent de lampes frontales pour voir un peu deux-trois stalactites, mais rien de grandiose. On descend donc au "Lagon" qui est un petit lac en contre-bas. Une dizaine de personnes seulement, loin de la surexcitation de la veille au Tubing. Trois cabanes en bambous sur pilotis nous offrent l'occasion de s'allonger en mode étoile de mer a contempler le paysage en faisant bronzette. Car oui, depuis que nous sommes a Vang Vieng, il ne fait pas chaud, mais treees chaud. Vers 15h30 nous reprenons nos "motobylettes" pour retourner sur un autre chemin. Bien sur au moment ou je crie "Wait !" tout le monde s'est deja barré et ma moto ne démarre plus... Bien heureusement deux locaux se ruent sur moi pour m'aider, trafiquent la batterie, s'en donnent a coeur-joie sur le kick, me resserent deux-trois boulons par-ci par-la et j'ai pu repartir 10 minutes plus tard. Kop jai la lai ! (="Merci Beaucoup !"). Jean et les allemands sont un peu plus loin. Ma brele est en état de décomposition avancée, je décide donc de rentrer sur des routes plus conventionnelles. Jean et moi partons donc faire un tour sur la route principale qui part vers le sud. La clope au bec', 40 km a l'heure, a observer le décor et la vie qui se passe autour. Just Cruisin'! Des laotiens en train de partager du lao-lao au coin d'un feu de camp, des gosses qui jouent au Shuttlecock (sorte de pilou), de animaux au milieu de la route, des immenses affiches de propagandes devant les usines, le tout avec le soleil qui commence a se coucher et une légere humidité qui s'installe. On est décidement bien au Laos. Le soir, re-rebelote, apres-manger nous filons au Q BAR retrouver les suédois qui ont passé la journée a tuber. Tout le monde est frappé d'un sacré coup de barre et a 23h30 lorsque le bar ferme, seul Jean, Oskar, Hannah et moi sommes en route pour le Smile Bar. On y fera d'ailleurs juste une breve apparition.
Le lendemain matin, apres un "au revoir" matinal a Hannah, on a sauté dans un Tuk-Tuk pour quitter la ville et se rendre a Ventiane... en Kayak ! Tout du moins en partie. Apres une heure de Tuk-Tuk, nous avons rejoins la Am Nam Ngum river et nos guides nous un fait un petit brief' sécurité et équipement sur le bord, l'occasion de prendre une petite photo de famille. Allez a trois tout le monde dit "Virfickte scheisse !". Un, deux, trois...
Nous avons pagayé sur des kayak biplaces, Jean faisant équipe avec Oskar, moi avec Johan. Deux heures de kayak dans deux eaux assez calmes, n'empechant pas le couple Jean-Oskar de chavirer apres 20 minutes sur le fleuve. Johan et moi se la jouant bien mais alors bien tranquille, pas d'efforts inutiles, en mileu de peloton, se laissant plus porter qu'autre chose. Apres plus de deux heures sur l'eau, et apres s'etre envoyé la moitié de l'eau de la riviere sur la gueule en faisant les cons avec nos pagaies, et ayant franchit quelques rapides, nous avons fait une halte pour déjeuner. Nos guides sont alors allé chercher du bois pour nous faire un feu et y faire cuire des brochettes de poulets avec du riz cantonais. Carrement super bon. Oskar, Patrick et Fredrick s'envolent depuis un rocher de 10 metres en enchainant les sauts et les figures.
Apres manger, trois-quart d'heure de kayak nous attendent pour rejoindre le point de chute. Tandis que les équipages Jean/Oskar et Alex/Rouven se tapent la bourre en tete, Johan et moi avons enlevé les gilets et les casques, en mode allongés, donnant un coup de pagaie toute les 5 minutes, se laissant descendre jusqu'a l'arrivée. Che bella vita !
On s'est changé pour des vetements plus secs et sommes ensuite partis en minibus pour Ventiane, a 2 heures de route. Super journée tous ensemble. Le soir nous nous séparons dans la quete de nos guesthouses puis nous retrouvons a 20h pour une derniere réunion de famille, a raconter je-ne-sais combien d'histoires de voyages, de blagues et de conneries en tous genres et dans toutes les langues. A minuit nous avons dit au revoir a Ze Germanz, se donnant rendez-vous quelques part en Europe l'été prochain.
Aujourd'hui dimanche, la plupart des magasins étaient fermés dans la capitale laotienne, ce qui lui donnait un petit coté encore plus chiant qu'a l'ordinaire. Nous avons recroisé une derniere fois les allemands du coté de "l'Arc de triomphe" situé sur les "Champs-Elysées" de Vientiane. Apres cela nous avons passé la fin d'apres-midi avec les suédois et avons décidé de quitter la ville demain matin. Nous allons faire une bonne journée de bus en direction de Savannakhet, a huit heures de route vers le sud. De la, nous ne serons plus loin de Pakse, notre point d'ancrage pour découvrir le grand Sud du Laos qui s'annonce extremement sauvage.

Cet article est bien évidemment dédié a tous les routards qui sont devenus des amis, ils se reconnaitront.

Danke a Patrick, Rouven et Alex, ainsi qu'un grand Tack a Johan, Fredrik et Oskar pour cette super semaine.

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

je vois que vous survivez ca fait plaisir :)


Répondre